le Golem

Concepts

Définition

Origines

Caractéristiques

Concepts


Définition

Le golem est cette créature d'apparence humaine créée par des procédés magiques dans l'antichambre d'un kabbaliste. Dûmoins est-ce la perception la plus courante de ce puissant monstre anthropoïde qui a la fâcheuse habitude d'échapper au contrôle de son créateur. On trouve les traces de la fameuse créature dans le Talmud, dans le Sefer Yetzirah, dans le Prague du XVIème siècle, sur les écrans au XXème siècle ("Der Golem" de Paul Wegener, en 1920) et encore aujourd'hui dans les jeux de rôles ou la littérature.

Le mot Golem apparaît une seule fois dans la Bible. Il s'écrit (Guimel, Lamed, Mem) en hébreu et signifie "matière informe". Ses caractéristiques varient peu : il est très fort, sa puissance est associée à celle de l'élément terre. Le golem est généralement muet. Au fil des jours, il croît en taille et en pouvoir de destruction. Notons que Golem signifie également "idiot, abruti", ce qui laisse présager un esprit peu brillant...

   

Recette

Pour faire un bon golem, il faut :
-de l'argile ou, à défaut, une terre de bonne qualité
-maîtriser la prononciation du nom ineffable
-effectuer une marche circulaire en récitant 221 (certaines sources disent 231) formes d'alphabet secret

Afin d'animer la créature ainsi produite, ne pas oublier d'inscrire le mot Emeth "Vérité" (Aleph, Mem, Tav) sur son front.

Si le golem devient furieux, il est conseillé d'effacer rapidement le Aleph de son crâne, ce qui donne ("il est mort"), mot qui le fera retourner à l'état de poussière.

   

Un golem, pourquoi faire ?

On peut s'interroger sur l'utilité d'une telle création. Pour certains, il s'agit de construire une sorte de messie vengeur et destructeur. Pour d'autres, le procédé vise à exalter la puissance du verbe, le rituel devient alors hommage. Elaborer un golem c'est aussi démontrer sa puissance, singer Dieu en tentant de maîtriser les énergies et les pouvoirs complexes qui donnèrent le jour à Adam dans la Genèse. En ce sens, il est intéressant de rapprocher la création du golem de l'obtention de la pierre philosophale dans le Grand Oeuvre des alchimistes. La naissance du golem n'est plus alors un but en soit mais le témoin silencieux de l'accès à un niveau de conscience exceptionnel.

Retour aux autres concepts